Incontinence urinaire : Définition

Incontinence urinaire chez la femme

La bandelette sous-urétrale est le traitement le plus performant pour traiter l’incontinence urinaire d’effort en cas d’échec de la rééducation.

Principe de l’intervention

Elle consiste à positionner sous l’urètre une petite bandelette en matériel synthétique. Cette bandelette, telle un hamac, restera sous l’urètre, le soutenant lors de l’effort afin d’empêcher les incontinences. Deux principaux types de bandelettes sont commercialisés (TVT ou TOT). Le choix dépendra essentiellement du bilan pré opératoire (bilan urodynamique).

incontinence urinaire femme

Préparation à l’intervention

Avant l’intervention : comme pour toute intervention chirurgicale, une consultation d’anesthésie a lieu quelques jours avant l’intervention. Le choix de l’anesthésie : anesthésie locale, anesthésie locorégionale (seule la partie inférieure du corps est endormie) ou anesthésie générale (vous dormez complètement) est effectué par le chirurgien et le médecin anesthésiste en fonction de votre dossier et en tenant compte de votre avis.

Technique opératoire

L’intervention a lieu après s’être assuré, par une analyse d’urines récente, que vous n’avez pas d’infection urinaire. En cas d’infection, votre intervention est différée jusqu’à stérilisation des urines.
Au bloc opératoire, en position gynécologique, trois petites incisions sont pratiquées, l’une de 1,5 cm à l’intérieur du vagin, deux de quelques millimètres sur le pubis ou à la racine des cuisses. La bandelette est passée et positionnée sous l’urètre à l’aide d’aiguilles.
En fin d’intervention, peuvent être mis en place une sonde dans la vessie et un tampon dans le vagin. La durée de l’intervention est de 20 à 30 minutes.

Suites habituelles

La sonde urinaire et le tampon vaginal sont retirés, après avis de votre chirurgien, après quelques heures. Cette intervention est habituellement réalisée en ambulatoire (une journée d’hospitalisation). L’intervention est peu douloureuse.
Vous pourrez ressentir quelques brûlures en urinant ou constater que vous urinez avec un jet plus faible. Des pertes vaginales sont possibles pendant quelques jours.
La durée de la convalescence est en moyenne de deux semaines, cette durée pouvant être adaptée en fonction de votre profession. Dès votre sortie, vous pourrez reprendre une activité normale en évitant les efforts violents et le port de charges lourdes (supérieures à 5kg). Vous devrez éviter les bains et vous abstenir de relations sexuelles et d’activités sportives pendant quatre semaines. Une consultation de contrôle est prévue quelques semaines après votre intervention.
En cas de brûlures urinaires persistantes, d’urines troubles ou d’odeur « forte », de fièvre, de difficultés importantes pour uriner, n’hésitez pas à nous contacter.

Incontinence urinaire chez l’homme

La bandelette sous-urétrale chez l’homme

Il a été développé très récemment sur le même principe une technique de bandelette sous urétrale chez l’homme chez l’homme présentant une incontinence urinaire.
Cette nouvelle bandelette est une technique simple réalisée sous anesthésie générale ou locorégionale avec deux ou trois jours d’hospitalisation.
Les résultats sont très satisfaisants avec des taux de succès (suppression des fuites) pour les incontinences urinaires minimes à modérées d’environ 80 %.

En cas d’echec de la bandelette ou d’incontinence urinaire trop importante il pourra être envisagé la pose d’un sphincter urinaire artificiel.